Saint-Vincent

Publié par Georges LAURENT le

Saint Vincent, Patron des Vignerons

Qui était Saint Vincent ?

C’est à la fin du 3ème siècle, qu’est né Vincent, à Huesca, petite cité espagnole, située au pied des Pyrénées. Il devint diacre assez jeune, puis archidiacre à Saragosse. Il administrait les biens de l’Eglise et remplaçait l’Evêque, qui souffrait de problèmes d’élocutions, pour prêcher dans les lieux de culte.

A cette époque, l’Empire romain était fragile, le peuple devait vouer un culte inconditionnel à l’Empereur, auquel cas, il subissait de violentes représailles. Toute autre forme de religion était considérée comme une menace par l’Empire. Il régnait une terreur ambiante et les chrétiens étaient pourchassés, emprisonnés, torturés, tués… Vincent, issu de famille noble, était un homme cultivé, ayant reçu une bonne éducation. Il s’était engagé envers « dieu » et il passa sa vie, au service des pauvres.

Quand il fût arrêté à Valence et qu’on lui ordonna d’adorer l’Empereur, il refusa. En conséquence, il fût torturé pour en faire un exemple. Son martyre fut long et douloureux. Il subit l’écartèlement, des lacérations, des brûlures et sans doute biens d’autres maux plus horribles, les uns que les autres… On racontait qu’une vive lueur régnait dans le cachot, où il gisait agonisant, sur des tessons acérés. Il mourut le 22 janvier 304, entrant dans l’histoire, en tant que Saint. De nombreuses légendes entourent Saint Vincent, elles nous racontent les signes divins ou les miracles, qui expliquent pourquoi Vincent était un saint.

Représentation de Saint Vincent :

Saint Vincent peut être représenté avec le vêtement liturgique du diacre montrant le livre de l’évangile, portant la palme des martyrs, avec une grappe de raisins, un seau ou une serpette (instrument de son métier).

 

Comment Saint Vincent est-il devenu le Patron des Vignerons ?

Du point de vue saisonnier, le 22 janvier, date de la Saint Vincent, se situe à une période de transition pour la vigne, entre l’hibernation et le retour à la végétation. La aurait joué en faveur du Saint, les vignerons étant plus disponibles pour se rassembler, avant le début des travaux de taille. Un adage dit : « à la Saint Vincent, l’hiver s’en va ou se reprend ».

Hypothèse étymologique :

  • la syllabe -vin- figurant dans le nom du saint, cela rappelait le produit réalisé par le vigneron,
  • il y a aussi Vincent et « vin-sang », comme le sang de la vigne,
  • Saint Vincent, de par son activité, versait le vin dans le calice, aussi son rôle, ses taches étaient liées au vin. Et on retrouve la notion de « vin-sang », le vin, symbole du sang du Christ.

Légende moderne : 

Un jour, Saint Vincent s’arrêta au bord d’une vigne pour échanger quelques mots avec les vignerons. Pendant ce temps, son âne brouta de jeunes pousses de vigne. A la récolte suivante, le pied de vigne brouté fut bien plus productif que les autres. L’âne du Saint venait d’inventer la taille de la vigne !

Histoire de la Saint Vincent tournante, en Bourgogne

Histoire ...

De  nos jours, la St Vincent Tournante est une fête, où se rassemblent les hommes et les femmes du vin, mais aussi les habitants et visiteurs du village organisateur. On y fête le Patron des vignerons, St Vincent. Il est de tradition d’acheter le verre à dégustation, pour goûter la Cuvée « St Vincent » réalisée uniquement pour l’occasion. Partout dans le village, on peut rencontrer les vignerons et déguster leurs vins.

Au moyen-âge, sous les auspices de l’Eglise, furent créées des sociétés de secours mutuels, pour subvenir aux besoins des personnes en détresse. A l’origine, ces sociétés se rassemblaient pour la St Vincent, et pendant des siècles, ce fut ainsi..

Puis, en 1934, fut constituée la Confrérie des Chevaliers du Tastevin. Leur but était de remettre à l’honneur la solidarité corporative.

On peut dire que leur démarche en conquit d’autres, puisque lors de la première St Vincent Tournante, de 1938, il y avait 6 sociétés qui défilaient. Elles étaient 53, en 1965, plus de 70, en 2003 et 80, aujourd’hui.

Dans la plupart des communes viticoles de Bourgogne, il existe une confrérie ou « société de St Vincent ». Elles permettent de venir en aide à un vigneron, lorsqu’il est malade, par exemple et qu’il ne peut assumer ses charges de travail.

La date de la St Vincent est le 22 janvier. C’est pourquoi, la Saint Vincent Tournante a toujours lieu aux alentours de cette date. (Généralement, le dernier samedi du mois de Janvier). 

Traditionnellement

Avant la naissance de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, à cette date, chaque famille de chaque village viticole, se rendaient à la messe en l’honneur du Saint. Puis ils assistaient à la procession des Sociétés, pour le passage de la statue du Saint. Chaque année, une des familles vigneronnes du village, était choisie pour recevoir la statue, pendant un an, jusqu’à la prochaine St Vincent. Pour le déjeuner, les membres des confrérie, et leur famille, se retrouvaient autour d’un repas.

Cette fête villageoise était destinée à célébrer le métier de vigneron, et les vignerons eux-mêmes, en leur donnant l’occasion de se rassembler et de partager.

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.