Le travail de la vigne à travers les saisons : Mai

Publié par Georges LAURENT le

Travail de la vigne à travers les saisons : Mai

Travail de la vigne : Mai – n°1

Ebourgeonnage, Ejetonnage

Deux termes pour définir l’opération. Le travail consiste à supprimer certaines pousses indésirables (gourmands, double bourgeon) situés sur le courson, la baguette ou sur le cep.

Avec le retour du printemps, la vigne sort de son repos hivernal. Celle-ci démarre un nouveau cycle végétatif qui s’achèvera à la fin de l’été par les vendanges.

Les premiers bourgeons apparaissent. Afin d’aérer le pied de vigne, limiter la récolte (pas cette année, le gel l’a déjà fait) et anticiper la taille de l’année suivante, certains bourgeons, notamment ceux qui poussent sur le cep, considérés comme indésirables seront retirer minutieusement – c’est l’ébourgeonnage.

Travail de la vigne Mai
Ebourgeonnage

Accolage, palissage, relevage et plus communément "la vigne est pinçée"

Ce travail de printemps consiste à maintenir tous les rameaux droits entre deux fils de fer. Ainsi la vigne est structurée et bénéficie d’un meilleur ensoleillement.

Comme toute liane, la vigne a besoin d’un solide appui pour être conduite avec deux objectifs : maintenir la vigne et contenir les jeunes pousses de l’année. Le passage entre les rangs (en Côte de Nuits, l’espacement n’est que de 1 mètre) est facilité pour les travaux d’été. Passage de l’enjambeur pour le travail du sol, des traitements et des rognages.

Le palissage s’étale sur plusieurs semaines en fonction de la croissance des sarments.

Le palissage a pour objectif de soutenir la végétation suivant le mode de taille choisi. En Côte de Nuits, la taille Guyot est la plus courante. Le palissage permet de développer la surface foliaire exposée, d’éviter l’entassement de la végétation, d’assurer l’exposition et l’aération des raisins. Le palissage (ou relevage) qui s’effectue en général en Juin consistera donc à relever et à placer les branches de la vigne entre deux fils de fer. Les deux fils sont remontés au fur et à mesure de l’évolution de la végétation avec une hauteur maximum de 1 mètre.

Cette technique permet aux raisins de mieux être exposés au soleil car les rameaux sont remontés. Cela facilite la photosynthèse et favorise plus tard le murissement des raisins. 

Ainsi, dès la plantation de la vigne, des piquets sont mis en place pour permettre de soutenir le ou les fils sur lesquels la vigne va pousser. Le fil « à baguette » sur lequel on attache la taille de l’année. Les deux fils de palissage entre lesquels les « sarments » ou « rameaux » sont pinçés.

Les piquets sont plantés environ tous les 5 mètres et les fils sont fixés à chaque piquet.

Certains modes de taille ne nécessitent pas de palissage comme la taille en gobelet – dans le Var, par exemple

palissage

Retrouvez l’article – Travail de la vigne à travers les saisons : Juin , en cliquant ici 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *